LA METHODE DECEMO (ISSUE EMDR) - Sophrologue Rueil Malmaison
15733
page-template-default,page,page-id-15733,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid
 

Qu’est ce que la méthode DECEMO?

 

La méthode DECEMO (Désensibilisation des chocs émotionnels par les mouvements oculaires) est issue de :

 

  • l’EMDR (Eye Mouvement Désensibilisation and Reprocessing de Francine Shapiro) qui utilise les mouvements oculaires
  • l’IFS (Internal Family System de Richard Swartz) qui travaille sur les parties (sous personnalités du psychisme)
  • la théorie polyvagale qui prend en considération le système nerveux autonome


 

Quelle est l’application de la méthode DECEMO?

 

Cette méthode permet de travailler sur les traumatismes, les chocs et les blocages émotionnels

 

Nous vivons tous des traumatismes, au sens large : il y a des traumatismes liés à des chocs brutaux, par exemple, un accident de voiture, et d’autres traumatismes qui peuvent être latents, liés à des situations répétées, des troubles d’attachement liés à l’enfance ou autre qui amènent des émotions négatives ou des comportements excessifs.
Il peut y avoir une souffrance psychique mais aussi corporelle. Ces blocages vont s’inscrire dans le cerveau et le corps et faire que lorsqu’ on repense à la situation, des émotions négatives reviennent perpétuellement.

 

Des manifestations mentales apparaissent : stress, colère, attaques de panique, troubles du sommeil, tristesse allant parfois jusqu’à la dépression.

 

Des manifestations corporelles peuvent aussi apparaitre : mal de ventre continu, vomissement, douleur au dos, migraines.

 

 

Comment marche la méthode DECEMO?

 

C’est un processus naturel, rapide et efficace.

 

 Le principe est de repenser à la scène ou la situation difficile et de faire des mouvements oculaires « des balayages » en étant connecté aux sensations et/ou émotions. Le but étant de les libérer pour passer à un état plus neutre.

 

Il ne s’agit pas d’effacer le souvenir mais de l’intégrer sans en être de nouveau perturbé pour retrouver des émotions plus saines.

 

C’est un très bon complément à la sophrologie.